Marie-Laure CHABUT

36 Les sentiments et souffrances (le travail de deuil)

Au départ de l’autre, quelle qu’en soit la forme, de l’autre ou du départ, je vais poser toute mon attention sur le fait que ce que j’ai construit comme plaisir dans la relation avec celui-ci est en moi et reste en moi !
Et le deuxième point (plus important), je peux remarquer que si je pleure, que j’enrage , en fait, c’est sur mes jeux, d’emprise en instance qui par le départ de l’autre propose une frustration secondaire totale non acceptée. "